Union syndicale CGT des travailleurs de la métallurgie de l'Hérault

30 mai 2015 : présentation et documents du 3ème congrès
du syndicat CGT Métaux Montpellier

Faire apparaître la barre de navigation verticale gauche

Dernière mise à jour : 16 juillet 2015 à 15:06:49

Présentation du congrès

La convocation du congrès

Les sections syndicales d'entreprise ou d'établissement qui composent le syndicat ont reçu, le 31 mars 2015, l'annonce de la convocation du congrès du syndicat. Ce congrès aura quatre objectifs principaux :

  • Débattre, amender et adopter le projet de nouveaux statuts du syndicat ;
  • Débattre et adopter rapport financier des trois derniers exercices ;
  • Débattre et adopter le projet de résolution d'orientation qui sera mise en œuvre par le syndicat dans les années à venir ;
  • Élire le nouveau conseil syndical et la nouvelle commission exécutive qui, dès la fin du congrès, seront solidairement responsables de la mise en œuvre de la résolution d'orientation qui sera adoptée par le congrès.

Pour lire l'email d'accompagnement de l'invitation aux sections syndicales … Cliquez !

Pour lire l'invitation envoyée aux adhérents … Cliquez !

Pour lire le bulletin réponse joint à l'invitation des adhérents … Cliquez !

Pour lire l'invitation envoyée aux sections syndicales … Cliquez !

Le projet de nouveaux statuts du syndicat

Un ensemble de modifications de détail est proposé au syndicat sans changer l'organisation générale des statuts. Ceux-ci ont pour but de favoriser les débats et les décisions collectives. Il s'agit d'être à même de comprendre les contextes dans lesquels s'expriment les besoins individuels et collectifs des salariés, des privés d'emplois et des retraités, de définir avec les adhérents les priorités, les objectifs et les moyens de l'action syndicale. les statuts et les règles de vie syndicale assurent à chaque adhérent son droit de participer à la vie du syndicat, de le rendre plus fort et plus efficace.

Pour lire le projet de nouveaux statuts et de nouveau règlement intérieur … Cliquez !

Le projet de rapport financier

Le rapport financier sera publié sur le site web dès qu'il aura été adopté par le 3ème congrès.

Le rapport d'activité de la commission exécutive sortante

Débattre du rapport d'activité de la commission exécutive sortante. Pendant les six années qui viennent de s'écouler, les salariés ont dû faire face à des évènements d'une gravité extrême qui ont dégradé sensiblement leurs conditions de vie et de travail :

  • Une crise qui dure depuis 40 années et dont les conséquences abominables sont un chômage de masse qui touche maintenant plus de 10 % de la population active, complètement privée d'emploi – dont seulement la moitié est indemnisée – et presque autant de personnes en grande précarité. En France, aujourd'hui, vivent plus de 8 millions de personnes sous le seuil de pauvreté.
  • Ces 40 années ont été accompagnées par la suppression de la plupart des règles qui avaient été mises en place après la capitulation de l'Allemagne et du Japon afin de contrôler les marchés financiers et monétaires qui s'étaient écroulés à partir du krach de la bourse de New York en octobre 1929. Les nations avaient payé un lourd tribu (50 millions de morts) à la Deuxième Guerre Mondiale (1939-1945) et les nations étaient alors convaincues que le chaos de la crise financière mondiale de 1929 avait été le terreau sur lequel s'étaient développées les dictatures militaires dont les politiques expansionnistes avaient conduit au déclenchement de la guerre.
  • La relative stabilité ne dura, en fait, qu'une trentaine d'années. Voulant revenir à l'idéologie libérale ultra, les classes dirigeantes commencèrent à supprimer tout ce qui pouvait réduire l'extravagance des marchés dont le fonctionnement non régulé ne peut conduire qu'au chaos. Ce choix a été fait par les équipes de Reagan aux États-Unis à partir de 1974, et de Thatcher au Royaume-Uni à partir de 1975. l'Union Européenne suivit la marche forcée vers le libéralisme des financiers anglo-saxons. Le tournant libéral fut acté en France à partir de 1983. Jacques Delors, ministre des finances, et Jacques Attali, conseiller spécial de Mitterrand, en furent les inspirateurs et les maîtres d’œuvre.
  • Les années 1980-1990 furent à la fois la période de l'explosion de la spéculation des marchés financiers et monétaires, et l'explosion du chômage, notamment en Europe. Dès 2007, la crise des marchés financiers apparaissait comme une conséquence de leur déréglementation. Pour les mêmes raisons qu'en 1929, l'absence de contrôle des marchés financiers a conduit à un nouveau krach à la bourse de New York en septembre 2008.
  • À partir de cette date, en termes de politique économique, la réponse des états et des institutions internationales qui forment la « Troïka » –Fonds monétaire international (FMI), Banque centrale européenne (BCE) et commission européenne – a eu deux volets : d'une part, l'explosion de la dette publique des états qui a servi à renflouer les institutions financières menacées de faillite par la crise, d'autre part, des politiques non seulement d'austérité contre le pouvoir d'achat des salaires et retraites, contre les systèmes de sécurité sociale et contre les services publics. L'austérité, on nous le répète en boucle, à pour but de rembourser la dette publique. C'est d'autant plus ridicule qu'entre 2007 et 2014, la somme des dettes publiques des états a pratiquement doublé, et que moins d'une dizaine d'états (sur près de deux cents) représente près de 70 % de la somme des dettes publiques
  • En France, depuis 2007, les présidents et les gouvernements passent, mais les principes de la politique économique sont les mêmes : les mêmes conseillers, les mêmes hauts fonctionnaires, les mêmes grands patrons ont obtenu une continuité politique cadrée par la « Troïka ». C'est donc dans ce contexte qu'il faut analyser notre pratique syndicale.

Pour lire le projet de rapport d'activité … Cliquez !

Le projet de résolution d'orientation

Depuis les années 1970 nous sommes entrés dans une nouvelle ère caractérisée par l'abandon des règles qui avaient permis de reconstruire après les dégâts causés par la seconde guerre mondiale. Ces règles, contrôle des marchés financiers, protection sociale avancée, garanties collectives obtenues par l'action syndicale, ont créé un mode de fonctionnement du capitalisme ayant assuré une relative stabilité, notamment en France. Cette période de l'après guerre, connue comme étant les trente glorieuses a été combattue dès le départ par le patronat, ses clubs, cercles, fondations, etc., au nom de l'idéologie libérale.

Dès 1974, sous la pression des États-Unis, de l'union européenne, du Fonds monétaire international (FMI), la réglementation des marchés financiers et monétaires fut progressivement supprimée. Deux phénomènes coexistèrent, d'une part, le chômage de masse à l'échelle planétaire, d'autre part la spéculation tous azimuts sur les marchés monétaires, sur les marchés financiers et sur les marchés des matières premières. Des bulles spéculatives à l'échelle mondiale explosèrent successivement pour aboutir, en 2007, à la crise financière aux États-Unis, puis au krach de la bourse de New York en septembre 2008. Cette crises des marchés financiers US se propagea à toute la planète. Le document suivant : disponible sur le site web du syndicat, est une analyse de l'évolution de la dette publique mondiale. Il décrit l'un des aspects plus ou moins connu de la crise du capitalisme : la crise des dettes publiques.

Pour lire le dossier sur l'analyse des dettes publiques depuis 2007 … Cliquez !

Pour lire le projet de résolution d'orientation … Cliquez !

L'élection du futur conseil syndical et de la future commission exécutive

Les sections syndicales sont appelées à débattre et à proposer des candidatures au conseil syndical, à la commission exécutive et à la commission financière. Le débat se conclura par une décision collective par vote. le délégué syndical ou le responsable de la section syndicale remplira l'un des deux imprimés ci-dessous qu'il transmettra, avant le 15 mai 2015, à la commission exécutive du syndicat qui préparera les documents nécessaires pour l'élection du conseil syndical et de la commission exécutive.

Pour lire la fiche de candidature au conseil syndical, … Cliquez !

Pour lire la fiche de candidature à la commission exécutive, … Cliquez !

Pour lire la fiche de candidature à la commission financière et de contrôle, … Cliquez !

Qu'est-ce que la CGT ?
Les libertés syndicales
Contacts bureau
CGT Métaux Montpellier
Contacts
USTM CGT 34
Mentions Légales
Plan du site
Statistiques visites
Faire disparaître …