17 avril 2018
Le 14 avril à ONPC : Ruffin 1, Macron 0

mardi 17 avril 2018

On aime ou on n’aime pas l’émission de Laurent Ruquier, On N’est Pas Couché (ONPC), diffusée par France 2 le samedi après 23 heures. Elle met en présence des invités, artistes, écrivains, cinéastes, comédiens, en tournée de promotion, mis sur le grill par Laurent Ruquier, assisté par les écrivains Christine Angot et Yann Moix. Et puis, il y a un invité politique. Samedi dernier, c’était François Ruffin, César du meilleur film documentaire pour « Merci Patron ! », dans lequel il se paie la tête de Bernard Arnault[1]. Soutenu par LFI, Ruffin a été élu député de la Somme.

Ce fut extraordinaire. D’abord titillé par Christine Angot sur le refus de Mélenchon d’appeler à voter Macron au second tour de la présidentielle, Raffin rappela que Macron a été élu par 18,9 % des inscrits, ses autres électeurs ayant voté contre le Front National. Puis il parla de la colère des cheminots, des retraités, des salariés de Carrefour, des Ehpad et des hôpitaux, de la fonction publique et des universités. Cette colère se renforce et s’étend.

Mais, chose inédite dans l’émission, il a donné la parole à des salariés : un cheminot, délégué du personnel CGT, et une femme, déléguée syndicale chez Carrefour. Leur prise de parole, courte, avec des mots simples, a été l’événement de la soirée : le public, les invités, Ruquier, Angot et Moix étaient scotchés, les yeux écarquillés, devant tant de simplicité et de colère rentrée.

D'où le changement de ton : d'abord, Moix reconnaissait qu’après Besancenot – reçu le 3 mars – et la parole de Ruffin et de ses invités, il comprenait mieux la colère sociale qui se développait ; Christine Angot, qui avait d'abord douté de la possibilité de convergence des revendications, se demandait si l’impuissance individuelle n’était pas, en réalité, le ciment de toutes les luttes.

Regardez ce débat : François Ruffin à ONPC, 14 avril 2018 . Ruffin soutient, avec son humanisme et son talent la cause des travailleurs. Nous aussi. Prouvons-le en participant aux manifestations du 19 avril !

Michel Perraud (ingénieur retraité ; militant CGT)


© La Marseillaise – 2018.

Notes complémentaires après publication

[1] Bernard Arnault est propriétaire du groupe LVMH (Louis-Vitton ; Moët ; Hennesy). Il est par ailleurs propriétaire du quotidien Les Échos et du quotidien Le Parisien. En 2017, Bernard Arnault est devenu la 4ème fortune mondiale, et donc la première fortune française.