Union Syndicale des Travailleurs de la Métallurgie de l'Hérault
DBF Montpellier (garages VW Tournezy — Le Crès — Sète)
Rassemblements du personnel le 18 février 2013
Mise à jour : 27 juin 2015, 5:20:03

À l'appel de la CGT, le personnel des sites de Tournezy et du Crès était appelé à se rassembler le 18 février pendant la pause repas. La presse a rendu compte de ces rassemblements.

C'est un personnel particulièrement motivé qui a assisté aux rassemblements de Tournezy et du Crès, le 18 février, et le 19 février à Sète. La volonté de la direction de passage en force (pas de négociation, pas de consultation du C.E., pas de respect du délai de réflexion de un mois, attitude agressive de l'encadrement pour obtenir des signatures à l'arraché) est dénoncée par tous les salariés.

Mais, ce qui a mis le feu aux poudres, c'est le nouveau mode de calcul de « pay-plan » : alors que la technicité des véhicules est de plus en plus complexe, il est illusoire d'atteindre les objectifs de productivité réclamés par la direction. Pour chacun, les nouveaux objectifs sont inatteignables et sur le bulletin de paye du mois la prime sur objectifs vaudra zéro.

Celle nouvelle exigence de gains de productivité, elle ne passe pas et les salariés l'ont exprimé clairement au cours des réunions. Ils sont convaincus, à juste titre, que la productivité est déterminée par la coordination et la coopération entre les travailleurs, dans le cadre imposé des directives de l'employeur. Ils ont compris que les conditions de travail, la formation, l'outillage, les supports techniques déterminent la productivité collective et surdéterminent la productivité individuelle. Au moment ou les systèmes de notation commencent à être remis en cause par les chercheurs et sont maintenant contestés par les tribunaux, la volonté de la direction d'imposer ses pay-plan est de moins en moins bien comprise. Les exigent que la négociation débouche une garantie pour tous : le maintien du pouvoir d'achat de 2012. Pour eux, une prime de productivité ne peut être qu'un accessoire du salaire au-delà du maintien du pouvoir d'achat pour faire face au coût de la vie. Ils demandent également que, dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire, soient négociés :

La presse régionale en a parlé

Le Midi Libre

Afficher l'article du Midi Libre

L'Hérault du Jour

Afficher l'article de l'Hérault du Jour