Union Syndicale des Travailleurs CGT de la Métallurgie de l'Hérault

20 mai 2014 : élections des délégués à l'assemblée générale
de la Mutuelle du personnel IBM

Faire apparaître la barre de navigation verticale gauche

Dernière mise à jour : 18 juillet 2015 à 03:41:01

Introduction

La mutuelle du personnel IBM renouvelle son assemblée générale tous les deux ans. Pour 2014, le planning des opérations de vote est le suivant :

6 mars : Date limite de réception des listes de candidatures et des professions de foi au siège social de la mutuelle à Boigny sur Bionne, dans le Loiret ;
24 avril : Dépôt à la Poste du matériel de vote adressé à l'ensemble des adhérents ;
20 mai : Dépouillement à Saran (45) chez Docapost (le prestataire de services de la Mutuelle pour les opérations électorales) ;
26 mai : Envoi de la convocation de l'assemblée générale et de l'appel à candidature pour l'élection des aministrateurs dont les sièges sont soumis à renouvellement ;
2 juin : Date limite de dépôt des listes de candidats au postes d'administrateurs soumis à renouvellement en 2014 ;
17 juin : Assemblée Générale de la mutuelle du personnel IBM à Paris.

Au fur et à mesure que des informations sur des évènements relatifs à aux élections des délégués à l'assemblée générale de la mutuelle du personnel IBM seront connues, elles seront publiées dans ce dossier.

Documents relatifs aux listes soutenues par la CGT pour l'élection des délégués à l'AG de la mutuelle du personnel IBM

Aujourd'hui, contrairement à son titre historique, la Mutuelle du personnel IBM rassemble quatre catégories d'adhérents répartis en quatre sections de vote :

Section 1, 37 sièges à pourvoir. Ensemble des adhérents volontaires dont :
  • Les retraités, anciens salariés des entreprises ayant une convention de contrat collectif à adhésion obligatoire avec la mutuelle ;
  • Les anciens ayants droits bénéficiaires de la mutuelle qui, selon des règles statutaires tenant compte de la modification de leurs relations avec un adhérent – par exemple à la suite du décès de l'adhérent, d'un divorce, d'une rupture de Pacs, etc., adhèrent à titre individuel à la mutuelle ;
  • Les enfants d'adhérents de plus de 28 ans ayant perdu leur statut d'ayant droit et adhérant à titre individuel à la mutuelle ;
  • D'anciens salariés IBM (parce qu'ils étaient en CDD ou à la suite d'une rupture de contrat de travail) ;
  • Jusqu'à une époque récente, l'adhésion à la mutuelle était conditionnée à un contrat collectif à adhésion obligatoire signé par une entreprise et aux conditions particulières citées ci-dessus. Aujourd'hui, la mutuelle s'ouvre à tout signataire d'un contrat individuel d'adhésion. Cette nouvelle catégorie d'adhérents fait partie de la section 1.
Section 2, 21 sièges à pourvoir. Les salariés d'IBM France et des C.E. associés
Section 3, 1 poste à pourvoir. Les salariés des entreprises ayant signé avec la mutuelle un contrat collectif à adhésion obligatoire ;
Section 4, 3 postes à pourvoir. Les salariés d'Altis et de son C.E.
Commentaires

La mutuelle du personnel IBM traverse une période mouvementée. Elle subit les conséquences :

  • De la politique menée depuis une trentaine d'années par les institutions financières (banques et assurances privées) qui ont dans leur collimateur l'assurance maladie, branche de la sécurité sociale dont les valeurs de solidarité et d'universalité sont rejetées, alors qu'elles sont pourtantconformes aux principes constitutionnels exposés dans le préambule des constitutions des IVème et Vème Républiques.

    Sur la base de l'idéologie ultralibérale aujourd'hui dominante, ce travail de sape se traduit par des politiques qui asphyxient l'assurance maladie, d'abord, en lui diminuant ses ressources par les réductions et exonérations de cotisations sociales accordées aux employeurs au nom de la création d'emplois et de l'augmentation des investissements, ensuite, en mettant en œuvre des politiques de libéralisation, en fait de transfert au secteur privé les activités les moins coûteuses du secteur hospitalier génératrices de profits privés, et de désorganisation des services par manque de ressources et d'effectifs, enfin, par la transposition de directives européennes qui, au nom de l'économie de marché à concurrence non faussée fait obligation aux états de s'aligner sur les revendications des lobbies des banques, assurances et autres institutions financières auprès de la commission européenne.

  • Des politiques patronales responsables des suppressions d'emplois (financiarisation, externalisation, délocalisation) et de la baisse de l'investissement, conséquence directe de l'augmentation du taux de profit exigé par les propriétaires du capital. En réclamant la baisse des cotisations sociales des entreprises, ils prétendent vouloir mettre en oeuvre des politiques d'investissement et de création d'emplois. Mais depuis une trentaine d'années les données chiffrées de l'Insee prouvent le contraire : malgré la succession de réductions et d'exonérations de cotisations sociales, jamais le taux de chômage n'a été aussi élevé, et jamais le taux d'investissement n'a été aussi faible.
  • Des politiques menées par les majorités de gestion qui se succèdent depuis quelques années à la direction de la mutuelle du personnel IBM, et dont le noyau dur est composé des membres honoraires (en fait, les représentants des directions d'entreprises ayant signé avec la mutuelle IBM les contrats collectifs à adhésion obligatoire des personnels salariés), de libéraux convaincus très éloignés des préoccupations de solidarité et d'activités sans but lucratif, et d'élus présentés par des organisations syndicales « modérées » spécialistes du dialogue social d'accompagnement des politiques patronales.

C'est, malheureusement, dans ce contexte que la mutuelle du personnel IBM doit prendre en charge sa mission de complémentaire santé au service de ses adhérents. Les bases CGT d'IBM France et les sections syndicales CGT de retraités IBM ont donc décidé de présenter à ces élections des listes de candidats composées de militants CGT et d'adhérents de la mutuelle d'accord avec nos valeurs : liste complète (37 candidats) dans la section de vote N° 1, regroupant les adhérents individuels de la mutuelle IBM (principalement des retraités), et liste complète (21 candidats) dans la section de vote N° 2 des salariés actifs relevant du contrat collectif à adhésion obligatoire signé par IBM France pour ses salariés.

Professions de foi des listes soutenues par la CGT dans les sections de vote N° 1 et 2

Les candidats figurant sur cette liste ont tous accepté, voire amendé la profession de foi dont l'idée maîtresse est la suivante : « Nous ne croyons pas que l'égoïsme, l'individualisme et l'appropriation privée du surtravail (le profit) puissent être les voies naturelles pour aller vers un optimum social. Au contraire, nos choix de l'humanisme, de la solidarité et de la démocratie nous conduisent à agir pour une prévoyance sociale solidaire et à but non lucratif. Ces principes ont été retenus par la Résistance. On en retrouve l'esprit dans les préambules des IVème et Vème Républiques, dans les ordonnances signées par De Gaulle qui fondèrent la sécurité sociale (dont l'assurance maladie), et dans sa mise en œuvre sous la conduite d'un ministre, Ambroise Croizat, et d'un haut fonctionnaire, lui-même authentique résistant, Pierre Laroque. »

Pour les candidats de cette liste, la mutuelle dite « du personnel IBM », complémentaire à l'assurance maladie, doit mettre en oeuvre les mêmes principes et refuser la libéralisation et la logique de l'économie de marché souhaitées par les lobbies des assurances.

D'abord, la profession de foi de la liste « Mutualistes CGT et Progressistes Unitaires » dans la section N° 1 (adhérents individuels, notamment retraités d'IBM): Lire ..

Ensuite, la profession de foi établie par les militants de la coordination CGT d'IBM France et les candidats mutualistes progressistes figurant sur la « Liste CGT pour la défense des valeurs mutualistes : Lire ...

Qu'est-ce que la CGT ?
Les libertés syndicales
Contacts bureau
CGT Métaux Montpellier
Contacts
USTM CGT 34
Mentions Légales
Plan du site
Statistiques visites
Faire disparaître …